mercredi 2 novembre 2016

Histoire et bienfaits : la châtaigne

La châtaigne : histoire et bienfaits

Tout (ou presque) sur la "Castanea" !



Histoire

Le châtaignier est présent depuis des millénaires sur Terre et y prospère depuis l’ère tertiaire. Si l’espèce faillit disparaître pendant l’ère glaciaire, elle fut vite réimplantée par l’homme qui considérait le châtaignier comme un arbre nourricier, fournissant à la fois des fruits pour l’alimentation et du bois pour l’ameublement.
Une légende, inventée par un poète italien de la Renaissance, veut que le châtaignier soit né de la fureur (pro)créatrice de Jupiter. Courtisée par Jupiter, l'une des nymphes de Diane, Néa, préféra se tuer plutôt que de perdre sa vertu. Pour lui rendre hommage, le maître des dieux transforma sa dépouille en un arbre majestueux, le Casta Néa, dont les fruits garnis de piquants symbolisent cette triste aventure !

Le pain des montagnards
Surnommé « arbre à pain », le châtaignier est principalement cultivé dans les régions montagneuses (Corse, Cévennes, Auvergne, etc.). La châtaigne, ou « viande du pauvre », compose alors l’aliment de base des repas.
Pour la recette de la crème de châtaigne, c'est ici !

Des espèces menacées
Au XIXe siècle, l’exode rural massif combiné à la maladie de l’encre (qui nécrose les racines de l’arbre) marquèrent le déclin des châtaigneraies françaises. Mais ce dernier fut vite enrayé par la création de variétés hybrides, nées du croisement avec des variétés asiatiques, plus résistantes aux maladies. La maladie du chancre affecte également les plantations ainsi que, plus récemment, le cynips du châtaignier, insecte étendant progressivement ses ravages depuis le sud-est de la France.

chataigne


Bienfaits

- elle est riche en féculents, nutritifs et énergétiques
- elle est riche en minéraux :
       - potassium : antiseptique qui renforce les muscles et les glandes
       - phosphore : essentiel pour la formation de la cellule nerveuse
       - souffre : antiseptique, désinfectant, important pour la solidité des os
       - sodium pour la digestion l’assimilation des aliments
       - magnésium : équilibre de l’humeur et régénérateur de système nerveux
       - calcium : pour les os, le sang et les nerfs
       - fer : pour une bonne circulation du sang
- elle équilibre le système nerveux
- elle est riche en fibres pour éviter la constipation
- elle est riche en oligo-éléments : manganèse, cuivre, zinc, sélénium et iode !
- c’est un tonique du système veineux
- c’est un aliment « basique » ou basifiant donc il compense un excès d’acidité dans le corps.

Le saviez-vous ?

- Demandez autour de vous la différence entre le marron et la châtaigne ; vous risquez bien de vous retrouver avec une version propre à chacun !
Pour faire simple, le marron et la châtaigne sont sensiblement la même chose, chaque arbre possède les deux en quantité variable :
Ils sont tous deux comestibles, excepté le marron d’Inde, fruit du marronnier.
La différence se fait à l’ouverture de la bogue. La châtaigne est cloisonnée, tandis que le marron présente un fruit non fragmenté (utilisé par exemple pour la confection des délicieux marrons glacés !).
- La ville de Joyeuse(Ardèche) consacre un musée à la châtaigneraie ; en octobre, une grande manifestation réunit casténéïculteurs et public lors des « Castagnades » dans le Parc naturelrégional des Monts d'Ardèche.

- À Saint-Pierreville (07), la maison du châtaignier est consacrée à la découverte, la culture, l'histoire du châtaignier. Elle offre aussi un panorama de la production dans ses aspects les plus divers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire