dimanche 3 décembre 2017

Histoire et Bienfaits : le KAKI

KAKI : fruit de l'hiver


Le kaki est le fruit du plaqueminier (la plaquemine est un autre nom du kaki qui est parfois aussi surnommé "figue caque"). Originaire de Chine où il est considéré comme le meilleur de tous les fruits, il a été introduit au Japon depuis plus d'un millénaire.



Après avoir gelé et lorsqu’il est très très mûrs, sur le point de craquer, le kaki est prêt à être mangé. C’est alors qu’il déploie toutes sa saveur et que toute sa magie s’exprime : ce n’est pas tout à fait un fruit, pas tout à fait un jus : c’est un nectar, une véritable confiture naturelle, qui rappelle le miel, et très vaguement l’abricot. Les arômes sont complexes, légèrement acidulés, merveilleusement sucrés !
Choisissez la variété Muscat qui est la moins astringente.


Bienfaits

  • En Chine il est réputé réguler le Qi, la force vitale, le flux d’énergie.
  • Très énergétique avec 66kcal/100 g et des plus diététiques, c’est un véritable coupe-faim !
  • Stimule le transit intestinal et combat les maladies du système digestif.
  • Excellent en cas de diarrhée et peut avoir un effet laxatif.
  • Riche en fibres, 2,5g/100g, il stimule le transit intestinal et combat les maladies de la sphère digestive.
  • Améliore le système immunitaire grâce à ses nombreux anti oxydants et sa richesse en vitamine C.
  • Riche en minéraux : leur teneur totale avoisine 700 mg aux 100 g. Le potassium domine, avec une teneur de l’ordre de 170 mg. On y trouve aussi du calcium (21 mg), du phosphore (20 mg), et de petites quantités de magnésium et de sodium, ainsi que des oligo-éléments variés (fer, cuivre, zinc, manganèse...).
  • Riche en Vitamine A, B, C et E : excellent pour surmonter la faiblesse, l’anémie, la carence en vitamine.
  • Riche en provitamine A: Essentielle pour la santé, la vitamine A joue également un rôle important dans la vision au niveau de l’adaptation de l’œil à l’obscurité.

Histoire 

  • Les chinois ont développé la culture il y a environ 1000 ans et il a pris le nom de Kaki au Japon au 19e siècle où il est devenu l’une des principales cultures fruitières.
  • C’est le fruit national du Japon où il fait partie intégrante des habitudes alimentaires. Il existe une grande quantité de variétés de kakis au Japon environ 800 et en Chine elles dépasseraient les 2000.
  • C’est au XVIIe siècle que le kaki fait son apparition en Europe par l’entremise de moines jésuites ayant voyagé en Chine.
  • C’est sous la restauration que le Kaki sera cultivé en France. Mais on commencera vraiment à s’intéresser à sa culture après 1870.


Comment le manger ?

  • Cuit en compote, en confiture ou rôti
  • En salade de fruits en tranches ou en cubes
  • En purée pour faire une délicieuse mousse ou un sorbet
  • Poêlé : avec de la glace à la vanille !
  • Dans un plat sucré-salé, tout à fait délicieux avec une salade verte
  • En chutney, avec de l’oignon, du miel, du thym et du laurier
  • En Inde on réalise une sauce à base de yaourt de menthe et de graines de sésame.
  • En pudding : la recette ICI !

Le saviez-vous ?

  • On peut faire sécher les kakis pour les conserver.
  • Au Japon, le kaki est un mets traditionnel des fêtes du Nouvel An.
  • Certains arbres ayant survécu à la bombe atomique de Nagasaki on l’appelle aussi « arbre de la paix »,  il est devenu un symbole de force dans tout le pays.
  • Vous pouvez utiliser les feuilles en tisane pour lutter contre les irritations stomacales, l’insomnie et la nervosité.

2 commentaires: